Séance boudoir : au-delà des complexes

Complexes de femmes

Je photographie des dizaines de femmes, de tout âge et de toutes les morphologies. Leur point commun ? Elles sont généralement toutes complexées !

Des complexes les plus courants (trop de formes ou pas assez, les stigmates d’une grossesse ou de l’âge…), à des complexes moins fréquents (comme la forme des pieds !).

Femme fatale sérieuse, sourire figé, ou rire spontané ?

Certaines détestent leur sourire (alors j’essaye plutôt de les faire franchement rire, c’est plus naturel), d’autres ne supportent l’air sérieux qu’elles ont lorsqu’elles ne sourient pas.

Parler, parler, et parler !

Je discute énormément pendant les séances photos. Cela permet à mes clients de se sentir plus à l’aise en oubliant un peu qu’ils sont en train de poser. Et ça me permet également de mieux cerner leurs besoins, leurs envies, et de les mettre en valeur malgré leurs complexes. Je pars sans aucun préjugé : il y a des femmes âgées qui aiment leurs rides, des mères qui regardent leurs vergetures avec une douce nostalgie, des femmes rondes qui assument leurs formes, des cicatrices qui racontent une histoire… Sans discussion, je ne me permets pas de juger ce qu’il faut mettre en avant ou dissimuler.

Lumière et posing avant tout !

Plus les années passent, plus l’expérience me pousse à ne pas trop retoucher mes images. L’outil fluidité de Photoshop me permet souvent de corriger un pli de peau causé par un vêtement trop serré (ou pour mieux arrondir un ventre de grossesse), mais j’évite de l’utiliser pour modifier la morphologie des modèles.

Pour mettre la femme en valeur, je choisis les poses les mieux adaptés à sa morphologie, le bon angle, la bonne lumière… Et je la guide tout au long de la séance pour qu’elle se sente en confiance devant mon objectif !

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Fermer le menu
×
×

Panier