Déjouer l’imposture des faux-tographes

Vol d’images et tromperie

Récemment, j’ai été interpellée sur le site d’un photographe de ma région. J’ai rapidement eu un doute sur la paternité des photos présentées sur son portfolio, et j’ai voulu en avoir le cœur net. J’avais vu juste : la quasi intégralité des photos présentées sur son site professionnelle n’étaient pas de lui. Il s’agissait presque exclusivement d’images volées sur Internet.

Qu’est-ce qui m’a mis la puce à l’oreille ?

D’abord, j’ai été choquée par le manque d’homogénéité dans la qualité présentée sur le site. Si la plupart des photos étaient réussies, il y en avait quelques unes qui se démarquaient largement par leur médiocrité. Je doutais fort qu’un photographe puisse fournir un travail aussi inégal.

Ensuite, les photos affichées sur sa page Facebook correspondaient uniquement à du travail amateur. Aucune des bonnes images de son site n’étaient présentées sur les réseaux sociaux. S’il y avait eu une progression de son travail avec l’expérience, les dernières photos publiées auraient dû être les meilleures !

Comment vérifier l’authenticité des photos affichées sur le site d’un photographe ?

Aujourd’hui, il est assez simple de vérifier l’origine d’une photo. Il suffit généralement de faire une recherche d’image inversée pour retrouver la trace d’une photo. Plusieurs sites le proposent ; voyons comment faire en allant sur Google Images.
 
  1. Faites un clic droit sur la photo que vous souhaitez rechercher, et sélectionnez  » Copier l’adresse de l’image »

  2. Rendez-vous sur Google Images et cliquez sur l’icône d’appareil photo
  3.  Collez l’URL dans la zone prévue à cet effet et cliquez sur « Recherche par image »

  4. Dans la liste de résultats qui s’affichera alors, vous pourrez voir tous les sites où cette photo apparait. Vous pourrez éventuellement filtrer la recherche par période afin de déterminer à quelle date l’image a été publiée sur Internet pour la première fois.

  5. Si la photo apparaît antérieurement ailleurs que sur le site du photographe, il y a fort à parier qu’il n’en soit pas l’auteur !

Quels autres moyens permettent de dévoiler l’imposture ?

Afin de ne pas avoir de déconvenue, il vaut mieux s’assurer que les photos présentées par un photographe sont bel et bien de lui. Il n’est pas rare de lire les mésaventures de jeunes mariés découvrant avec stupeur la médiocrité du reportage de leur mariage, sans commune mesure avec la qualité qui leur avait été présentée lors de la signature du contrat.

Plusieurs autres moyens permettent de vérifier l’authenticité du travail d’un photographe. Vous pouvez par exemple vérifiez les avis postés par d’anciens clients, notamment sur les réseaux sociaux ou sur Google (il est plus difficile d’y publier de faux témoignages puisque le profil s’affiche). N’hésitez pas également à demander à voir un reportage complet lors d’un rendez-vous ; le portfolio présente évidemment les meilleures photos, et la quantité n’est pas synonyme de qualité. Mais il est toutefois intéressant de voir à quoi ressemble l’intégralité du travail d’un professionnel lors d’un shooting ou d’un événement. Si le photographe a gardé des  RAW de son travail, il pourra alors même vous prouver aisément qu’il en est l’auteur en vous les montrant sur son ordinateur.

Un photographe professionnel doit être en mesure de vous délivrer des images d’une qualité similaire à celle qu’il vous a présentée. Gardez toutefois à l’esprit que les conditions du shooting peuvent influencer le rendu final (météo, stylisme et maquillage, lieu, horaire, saison…). Vous êtes donc en partie responsable également du résultat : si vous refusez de vous lever tôt en été, vous n’aurez pas le lever de soleil à la plage qui vous aura peut-être conquis sur d’autres photos !

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Fermer le menu
×
×

Panier