Portraits de Lillois

Faire un portrait en plein centre-ville de Lille

C’était un défi que je voulais relever depuis des années : aller en plein centre-ville, arrêter les passants, leur proposer de faire un portrait. J’appréhendais énormément les réactions des gens. C’est sans doute la raison pour laquelle j’avais procrastiné cette idée (comme beaucoup d’autres !) depuis si longtemps.

Cet hiver, malgré le froid, j’ai embarqué mon amie et collègue Maud Brechet dans le centre de Lille pour aller faire des portraits de Lillois ! Elle-même avait déjà tenté l’expérience, et elle était assez frileuse à l’idée de recommencer. Mais en y allant à deux, on s’est donné du courage, et le jeu en valait la chandelle !

En moins de 45 minutes, j’ai abordé une quinzaine de personnes, et essuyé à peine 3 refus. Chaque personne ou couple photographié m’a laissé ses coordonnées afin que je puisse lui envoyer sa photo. Le cliché était offert, le but étant avant tout de repousser mes propres limites, tenter quelque chose de nouveau, et rencontrer de nouvelles personnes.

Portrait de couples

Chaque rencontre était rapide : le temps de me présenter, d’expliquer mon intention, et de faire un cliché avec leur accord. Le premier était généralement suffisant, excellent car spontané, presque sur le vif. D’habitude, j’évite que les gens regardent dans ma direction, je préfère les laisser dans leur bulle pour oublier la présence de l’appareil sur l’image. Ici, je me suis laissée porter par l’expérience, sans attente particulière. J’ai tout de même réussi à trouver une certaine émotion « volatile » dans les photos de ces couples.

Ici, la femme fêtait son anniversaire ! Son rire m’a transmis son enthousiasme

Portrait

Cette fois, donc, tout le monde fixait l’objectif. C’était différent mais plutôt sympathique à essayer ! La « séance photo » ne durait que 10 secondes en moyenne. Dans certains (rares) cas, j’ai dû refaire l’image 2 ou 3 fois, pour éviter les yeux fermés. Je n’ai rencontré personne que je puisse qualifier de non « photogénique ».

Lejla, étudiante en échange universitaire, ne parlait pas français. Elle venait d’arriver récemment à Lille, et nous avons communiqué en anglais.
Le premier couple photographié sur la Grand’Place de Lille, assis au bord de la fontaine

 

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Fermer le menu
×
×

Panier