Mariage champêtre en région Parisienne

J’ai rencontrée la future mariée, Amanda, lors de son enterrement de vie de jeune fille. La date de son mariage approchait, et avait été décalée d’une semaine. Le photographe initialement choisi n’était plus disponible, et celle qu’ils avait trouvée en remplacement ne correspondait pas au style qu’ils souhaitaient ; ils n’avaient donc pas encore signé le contrat.

A la fin de la séance photo EVJF, Amanda m’a demandé si j’étais disponible à la date de son mariage. Elle n’avait pas encore eu l’occasion de voir mon travail, mais elle avait adoré ma façon de gérer la séance et de les guider pendant le shooting !

Quelques jours plus tard, après avoir vu mon site, les futurs mariés m’ont recontactée. Nous avons échangé par téléphone et par courrier, et ils ont signé le contrat pour que je sois leur photographe de mariage en région Parisienne.

Retrouvez l’avis d’Amanda sur Facebook !

Les préparatifs

Le jour du mariage, je suis partie tôt de Lille pour arriver en avance au mariage. J’avais l’agréable impression d’aller au mariage d’une amie : je connaissais déjà les témoins de la mariée et ses amies proches, puisque nous avions fait l’EVJF ensemble !

J’ai rejoint Amanda chez sa mère, où les femmes de l’entourage proche se préparaient. Pendant ce temps, Thomas, le futur mari, se préparait chez lui avec son témoin, son frère et sa mère.

Parmi tous les prestataires d’un mariage, aucun ne sera aussi proche de vous durant toute la journée que votre photographe. Il est donc primordial d’avoir un bon feeling ! Tout au long de la journée, le photographe vous accompagne partout. Dès les préparatifs, nous sommes là pour vous soutenir lorsque le stress monte, avant l’arrivée du conjoint, ou avant la cérémonie. J’ai toutefois rarement vu une mariée aussi décontractée qu’Amanda ! La coiffeuse avait été trouvée la veille, et la maquilleuse est arrivée peu après moi.

Et parfois, il arrive qu’on vous rende des services totalement en dehors de notre rôle de photographe ! Ce jour-là, je me suis portée volontaire pour aller récupérer un vêtement de la fille des mariés, qui était resté dans leur maison… Comme je devais m’y rendre quelques instants pour photographier la finalisation des préparatifs du marié, j’en ai profité pour leur rendre service et les décharger d’un stress supplémentaire.

C’est donc durant ses préparatifs que j’ai rencontré le futur marié pour la première fois. Il n’habitait qu’à quelques rues de chez sa belle-mère, et je pouvais par conséquent aller faire des photos en attendant que la mariée soit prête. A mon retour, l’émotion a grimpé d’un cran lorsque Amanda a enfilé sa robe de mariée !

Le « first look »

Thomas et Amanda sont en couple depuis 17 ans ! Ils ont 3 magnifiques petites filles, dont une était encore bébé lors du mariage.

Une fois les préparatifs terminés, Thomas est venu rejoindre Amanda. Pour qu’ils se découvrent, nous avons fait le « first look » dans le jardin. Je leur ai demandé de garder la tête baissée, le regard rivé vers le sol, tandis que Thomas s’avançait vers Amanda. Une fois arrivés face à face, ils ont pu se regarder : les larmes d’émotion témoignaient de leur bonheur !

Famille et invités à l’Hôtel de Ville

Les invités étaient réunis devant la mairie. Le père de la mariée vit en Angleterre ; ils se voient rarement. Elle était très émue lorsqu’il est venu la chercher à la voiture.

Les mariés ont attendu que tout le monde soit entré dans la Mairie avant d’arriver à leur tour. L’Hôtel de Ville était rempli, beaucoup d’invités sont restés debout. Pendant la cérémonie, le Maire a intégré les enfants du couple à son discours. La petite dernière a même pu rester dans les bras de sa mère pendant le mariage civil !

Séance couple sous la pluie

C’est sans doute l’une des plus grandes peur de tous les mariés : avoir une mauvaise météo le jour J. En ce mois de mai, ils avaient pourtant espéré avoir du beau temps, mais ce jour-là, la météo annonçait des orages ! Une catastrophe pour Amanda qui en a une véritable phobie… Quelques minutes après la sortie de la mairie, le temps a effectivement viré à l’orage et nous nous sommes retrouvés sous une pluie diluvienne. Qu’à cela ne tienne, nous avons tout de même réussi à faire une très belle séance photo de couple à la sortie de l’Hôtel de Ville ! L’architecture du bâtiment était très belle, dans un style art-déco, avec de la verdure et des abris vitrés. Résultat : un décor idéal juste à notre portée pour exploiter la lumière magnifique malgré cette triste météo.

« Mariage plus vieux, mariage heureux »

Lorsqu’il pleut à un mariage, on entend souvent les invités rassurer les mariés en leur citant le proverbe « Mariage pluvieux, mariage heureux. » Cette phrase prend tout son sens lorsqu’on la remplace par son homonyme « Mariage plus vieux, mariage heureux » ; il s’agit alors de l’expérience et de la maturité nécessaire au bon jugement quand on prend la lourde décision de se marier.

Pourtant, selon l’académie française, le véritable dicton semble bien être celui qui se rapporte aux conditions météorologiques.

Symboliquement, la pluie connote la fertilité, l’abondance, les influences positives du ciel sur la terre. C’est ainsi que s’il pleut le jour de la célébration d’une noce, on considère que c’est un signe heureux pour le couple nouvellement formé. On dit donc mariage pluvieux, mariage heureux, mais encore s’il pleut le jour du mariage, les écus entreront dans le ménage. La forme mariage plus vieux, mariage heureux, au-delà du jeu de mots qu’elle crée avec l’expression populaire, n’est, elle, jamais employée.

mariage pluvieux plus vieux heureux

Le lieu de réception

Le vin d’honneur et la soirée avaient lieu au Nomade Lodge. La décoration était très fleurie, sur un thème champêtre et chic à la fois. Au lieu de porter un nom, chaque table était désignée par une date significative pour les mariés et leur famille. Les couleurs étaient naturelles, et les lumières créaient une ambiance chaleureuse.

L’une des spécificités du Nomade Lodge est de proposer des yourtes afin que les invités puissent passer la nuit sur place. Une idée excellente pour prolonger la fête le lendemain avec un brunch le dimanche !

Les yourtes n’étant toutefois pas suffisantes pour le nombre d’invités, un car-hôtel avait été commandé pour accueillir davantage de personnes le soir du mariage. C’est une solution idéale pour offrir le gîte aux invités si il n’y a pas de logements disponibles aux alentours !

Lorsque les conditions me le permettent, je me fais un plaisir de faire quelques plans avec mon drone… Voici donc quelques images du site, ainsi qu’une vue du ciel.

Vin d’honneur : les photos de groupe et le lancer de bouquet

La vin d’honneur devait se dérouler en extérieur. Heureusement, il y avait une tente pour s’abriter de la pluie ! La météo n’a pas entravé la fête : un grand bol rempli de mojito, de délicieux petits fours… La réception de l’après-midi était réussie ! Lucie Marques, wedding planner de Jour J Organisation, orchestrait le mariage dans ses moindres détails.

Nous avons profité d’une éclaircie pendant le vin d’honneur pour faire quelques photos de groupes dans le jardin. C’était une séance photo assez rapide et pleine d’humour qui n’a pas coupé l’ambiance de la fête !

A la fin du vin d’honneur, Amanda s’est prêté au jeu du traditionnel jeté de bouquet. Mais cette mariée était d’humeur blagueuse, elle a laissé le suspens monté jusqu’à son comble en faisant d’abord quelques feintes avant de le lancer pour de bon !

Une soirée de mariage ambiancée

J’ai été agréablement surprise par le déroulement de la soirée. Habituellement, les invités restent à table en début de soirée avant de passer la fin de soirée sur la piste de danse. Mais Thomas, le marié, avait vu une autre façon de faire lors d’un mariage, et il s’en est inspiré pour le sien. Ils ont donc alterné des moments de repas à table avec des sessions de danse, avec un timing parfait ! Les mariés ont commencé par une entrée remarquable, et leur « première danse » n’a eu lieu que bien plus tard dans la soirée, alors que la piste s’était déjà enflammée. Cette danse relevait d’ailleurs plutôt d’un spectacle chorégraphié entre les mariés.

Comme souvent, les mariés ont eu droit à un diaporama et à une vidéo projetés par leurs amis. De quoi déclencher de nombreux fous rires !

J’aimais tellement le côté décontracté de Thomas et Amanda. Ils ne dégageaient aucun stress, ils étaient juste amoureux et heureux de partager cette journée entourés de leurs proches. En fin de soirée, Amanda a voulu défaire totalement sa coiffure. Pour le découpage du gâteau, elle avait les cheveux lâchés. Ils étaient accompagnés de leurs deux filles aînées tandis que la plus jeune dormait déjà.

En fin de soirée, Thomas a pris les commandes de la platine DJ pour faire sa propre session musicale.

Les enfants, certainement pas oubliés de la fête !

Pour le repas de mariage, les enfants ont eu droit à des burgers, tellement plus appétissants pour eux que les repas servis aux adultes ! Des baby sitters étaient engagés pour s’occuper d’eux dans une pièce dédiée. Ils ont créé un grand poster qu’ils ont pu offrir aux mariés.

Partager cet article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email
Fermer le menu
×
×

Panier