Immortaliser l’amour

« Nous ne photographions pas la mort, nous immortalisons l’amour. »

Voilà la phrase qui résume notre action de photographes bénévoles pour Souvenange.

Depuis janvier 2018, je fais partie des personnes engagées pour l’association qui aide les parents à traverser un deuil périnatal, à travers la photographie. Après une formation théorique avec Hélène et Jean, les fondateurs, j’ai commencé à effectuer des retouches de photos envoyées par les parents. Prises par eux ou par le personnel médical, ces photos sont souvent trop difficiles à regarder. Grâce à la retouche numérique, nous adoucissons les photos en les rendant plus regardables (colorimétrie, démédicalisation…). Ainsi, nous aidons les proches à garder un souvenir tangible de la courte existence de leur enfant.

Souvenange deuil périnatal
L’article de la Voix du Nord

Un article dans la Voix du Nord

À l’occasion de la journée de sensibilisation au deuil périnatal, nous avons envoyé un dossier de presse à des journaux dans toute la France. La semaine dernière, une journaliste est venue m’interviewer au studio pour écrire un article sur notre action. En Une de l’édition régionale de ce lundi 15 octobre 2018, nous sommes heureux de lever le voile sur ce tabou. Les parents endeuillés doivent souvent faire face à l’absence de leur entourage qui choisit le silence, faute de trouver les mots justes pour accompagner la douleur.

Souvenange deuil périnatal
La Une de La Voix du Nord lève le tabou autour du deuil périnatal

Des souvenirs tangibles

Lorsque des parents subissent le décès d’un bébé in utero, ou dans les tous premiers jours de vie, ils ne peuvent garder presqu’aucun souvenir de cet enfant qu’ils ont pourtant déjà tant aimé. Si les photos sont une première idée, il est également possible de garder une trace de l’enfant en réalisant un moulage ou une empreinte des pieds et des mains. Les parents peuvent aussi conserver une mèche de cheveux, ou garder un double du vêtement porté par l’enfant.

Conseils au personnel médical qui prend des photos

Bien que l’association grandisse rapidement, il manque encore cruellement de photographes bénévoles sur l’ensemble du territoire. Ce sont donc souvent les personnes du corps médical qui se chargent de réaliser les images qui seront transmises aux parents. Ces images pourront ensuite éventuellement être envoyées à Souvenange pour être retouchées. Toutefois, quelques conseils de prise de vue permettront de faciliter ce travail de post traitement. Voici donc quelques conseils de base à l’intention du personnel médical qui se charge de réaliser ses images précieuses :

  • Variez les photos en prenant plusieurs plans : tout le corps, portrait, et détail (pied, main, oreille…), avec et sans vêtements/couverture
  • Proposez aux parents s’ils souhaitent faire une photo avec leur bébé dans les bras
  • Essayez de faire les photos près d’une fenêtre pour avoir une lumière naturelle, plus douce que les lumières artificielles de l’hôpital ou du flash
  • Évitez les éléments qui rappellent l’hôpital, choisissez de préférence un tissu blanc uni et cadrez de façon à ce qu’on voit le moins possible les instruments médicaux.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Fermer le menu
×
×

Panier